Jardiweb@Floralbum

Forum dédié au jardinage ornemental et aux plantes du monde.
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 le blues de la jardinière

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
chatou25

avatar

Messages : 228
Date d'inscription : 19/07/2010
Age : 58
Localisation : Isle sur le Doubs - 25 (Doubs)

MessageSujet: le blues de la jardinière   Mar 7 Fév 2012 - 12:15

et pas de la business woman, que je ne suis pas Suspect

j'espère que vous comprendrez (et me pardonnerez) mon besoin d'épanchement...

Lo, en ces temps glaciaux, même mes chaussettes ne sont plus chaudes ! (surtout que j'ai déjà tendance à toujours avoir les pieds froids What a Face )

Et tout ce que tu me dis (ou écris) si gentiment, je me le dis aussi ! qu'il faut avoir de la patience...que cela prendra forme au cours du temps...simplement, je me fais (douloureusement) le constat que cela ne suffit pas ! Embarassed

Et vous, tous et toutes, avez-vous aussi connu des moments de découragement ? Comment avez-vous trouvé le courage/la volonté/le plaisir de continuer ?

j'aimerais bien que vous partagiez vos 'moments de solitude' si tant est que vous en ayez eu, bien sûr !
Revenir en haut Aller en bas
lysiane

avatar

Messages : 648
Date d'inscription : 18/07/2010
Age : 66
Localisation : Fondettes en Touraine

MessageSujet: Re: le blues de la jardinière   Mar 7 Fév 2012 - 13:26

Un petit coup de froid Chatou, cela arrive à tous

courage, oui quelques fois nous ne voyons pas le bout de la tâche que nous nous sommes fixée...
mais, cela avance doucement...et avec le temps qui passe cela avance très doucement. !

le principal c'est d'avoir un but, et d'en profiter au fur à mesure de l'avancement soleil
Revenir en haut Aller en bas
http://wiki.raceme.org/dokuwiki/lysiane:index
Simone

avatar

Messages : 1688
Date d'inscription : 30/10/2010
Age : 70
Localisation : jardin en franche-comté

MessageSujet: le blues de la jardinière   Mar 7 Fév 2012 - 13:33

Coucou ma petite Chatou Calins faut pas te décourager, nous connaissons tous ces moments de doute où la réalité du jardin ne rejoint pas nos rêves, l'année d'après, on rectifie, ce qui me met d'ailleurs en colère car j'ai horreur de déplanter et replanter, du boulot de singe, quoi!!
Un petit truc que j'utilise parfois les deux premières années en attendant que les végétaux prennent de l'ampleur: je sème ou les achète en godet, des cosmos blancs, ou d'autres annuelles un peu hautes, tout de suite cela meuble et apporte de la lumière
Bientôt le soleil et la douceur du printemps feront que tes envies de jardiner reprendront le dessus, dommage que tu sois un peu loin, nous pourrions boire un petit thé et parler de jardin, mais qui sait, peut-être que le kilomètres ne te font pas peur??
Bisou Bisou
Revenir en haut Aller en bas
Gisou

avatar

Messages : 1295
Date d'inscription : 13/07/2011
Age : 56
Localisation : Alsace (près Mulhouse) - Z 7

MessageSujet: le blues de la jardinière    Mar 7 Fév 2012 - 14:34

J'ai les mêmes coups de blues que toi, c'est jamais assez beau, jamais assez bien, et depuis que je suis inscrite ici c'est vraiment décourageant Very Happy car je vois de ces aménagements qui semblent parfaits, et j'ai l'impression que je n'arriverai jamais à la cheville de certain et certaines jardinières. Avant (de m'inscrire) je me disais que j'étais douée, que c'était quand même pas si mal... maintenant, pfff.... et puis le jardin est si petit, et les limites si difficiles à cacher... Depuis cet automne, je n'arrête pas d'arracher, de transplanter, de modifier.... Je me rends compte aussi que c'est en prenant des photos du jardin sous différents angles que l'on s'apercoit le mieux de ce qui ne va pas (ce que je ne faisais pas avant, les photos...).

Mais j'aime tant jardiner que je continue, j'ai découvert ici des plantes que je connaissais mal, comme les épimédiums, les fougères, et c'est cela qui me pousse à continuer, à modifier, à essayer autre chose... Tant et si bien qu'il me tarde que le printemps arrive, c'est presque dévorant.... Le blues du jardinier, c'est normal, c'est l'hiver, le froid, le manque de chaleur et de lumière, on ronge notre frein jusqu'au moment où on pourra à nouveau aller gratouiller la terre, observer nos plantes chéries sortir leurs premières feuilles, guetter les premières fleurs... Et ça, ça vaut tout l'or du monde ! flower
Revenir en haut Aller en bas
http://vertsdelires.com
Françoise

avatar

Messages : 1618
Date d'inscription : 23/07/2010
Age : 60
Localisation : Belgique - Tongeren

MessageSujet: Re: le blues de la jardinière   Mar 7 Fév 2012 - 16:58

Bonjour !

Comme je peux compatir et me joindre aux autres..

Tous il y a des moments de coup de blues..

Quand Monsieur tondeuse me ratiboise une plante pour laquelle je me suis battue pour creuser, apporter de l'eau, ..
Quand les mulots me zigouillent une plante par la racine et que ça fait tout à recommencer
Quand le gel a tué un arbre qui commençait justement à s'épanouir après plusieurs années
Quand je reviens de vacance et qu'on me dit qu'on a bien arrosé ce que j'avais demandé.. sauf que mes boutures soignées avec amour sont completement désechées..

ET puis.. parfois...
une petite fleurs sortie de nulle part me charme,
les tons de deux plantes s'accordent alors que je ne l'ai même pas fait exprès
une rose est particulièrement belle dans la lumière du soleil couchant.. et ça revient

le charme opère.. et guérri le blues..

Courage !



Revenir en haut Aller en bas
http://www.noric.be/
lo
Admin
avatar

Messages : 3041
Date d'inscription : 17/07/2010
Localisation : Seine Maritime

MessageSujet: Re: le blues de la jardinière   Mar 7 Fév 2012 - 17:15

Je vais sans doute dire des choses très raisonnables, Chatou, d'autant que ...... elles n'ont pas beaucoup d'effet sur votre servante elle-même

D'abord, j'ai toujours lu qu'il fallait quinze ans pour qu'un jardin soit mature.
Quinze ans si on a tout planté dès la première année, ouais Mad
Donc moi je dirais: quinze ans par massif, si on ne se prend pas un coup de sang à le refaire à fond au bout de trois ou quatre ans ! Ça n'est jamais fini, jamais mature tout beau, toujours à refaire et à rectifier.
Passs qu'en plus, les plantes, elles font ce qu'elles veulent , et pas ce qu'on leur Quand les plus rustiques gèlent ou crèvent, en laissant des trous dont on ne sait que faire, par quoi les remplacer d'intelligent (càd capable de survivre et d'être beau aussi) je me fais aussi des gros coups de blues. Les trois derniers printemps ont été terribles pour moi, et je ne fais aucun pronostique sur celui qui arrive avant de compter les points.

Positivons: quand un massif ne me plait pas, j'en profite pour rechercher des plantes nouvelles, de nouvelles associations, un nouvel esprit. Après tout c'est ce qui est le plus excitant, non, de créer un nouvel endroit ? qui bien sûr sera à rectifier un certain nombre de fois .
Donc, quand c'est moche, je pense à ce que je vais faire d'autre, ça aide beaucoup. Je me dis à chaque fois que je passe devant ces endroits moches, que ça ne va pas durer. Et un beau jour, je passe à l'acte.
Il y a des endroits qui ont attendu des années avant que je puisse m'en occuper sérieusement. Et je n'en attends pas de résultat avant trois ou quatre ans. C'est "en création" (perpétuelle).

Et surtout ne pas se comparer aux jardins des autres.
Nous avons tous et toutes notre style, quelque chose qui ne ressemble qu'à nous et qui n'a rien à faire avec les préceptes des maîtres paysagistes. Parce que nous, nous vivons toute l'année dans notre jardin, c'est pas pour la photo de magazine ou pour les visiteurs, c'est d'abord notre salon, chambre à coucher, cadre de vie quoi. Là où on doit se sentir chez soi, avec sa petite famille.

Sûr, il y a des coins du jardin (nombreux, même) que personne n'a jamais vus en photo
Et ce n'est pas un hasard, j'vous l'dit !

lo

ps: Francoise, tes Galanthus sont merveilleux sunny

_________________
dans la petite Sibérie normande
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Admin
avatar

Messages : 4097
Date d'inscription : 24/08/2010
Age : 42
Localisation : Liège, Belgique

MessageSujet: Re: le blues de la jardinière   Mar 7 Fév 2012 - 17:36

Et lo, tu oublies de citer les goûts qui changent, et qui font que mon parterre jaune et rouge, même sans avoir atteint son développement, je le veux à présent pourpre et citron, parce que vraiment, il ne s'accorde pas à ceux qui lui font face...

Gisou a écrit:
Je me rends compte aussi que c'est en prenant des photos du jardin sous différents angles que l'on s'apercoit le mieux de ce qui ne va pas (ce que je ne faisais pas avant, les photos...).

Méfiance tout de même. D'une part, j'ai remarqué qu'il fallait choisir ses angles (ceux où l'on s'arrête, ou l'on s'assied, où l'on découvre) et pas tous les angles. Parce qu'un parterre n'est jamais beau vu depuis tous les côtés à la fois. Il suffit de penser à deux arbres : dès qu'on les regarde l'un devant l'autre, c'est laid, alors qu'à deux mètres, ils sont joliment en quinconce.

Méfiance aussi quant aux photos: la 2D aplatit tout. De sorte que tu peux avoir qqch qui ressemble à un fouillis en photo alors que c'est très joli en vrai. Exemple: un jardin contemporain, avec des graviers, un mur coloré et un gros agave semblera souvent plus photogénique qu'un mixed border.

Et puis il y a différents niveaux de regard: de la scènette dans un massif (trois plantes dont les couleurs s'accordent) au jardin dans son ensemble.

Bon, dis toi qu'on est tous dans le cas: avant le forum, je pensais avoir de l'idée, depuis que je découvre des jardins, je me dis que je ne suis nulle part. N'est-ce pas les c... qui pensent qu'ils savent tout, et le philosophe qui sait qu'il ne sait rien?! Wink

_________________
Laurent
"Pour le jardinier, l'automne commence en mars: lorsque se fane le premier perce-neige", Karel Capek
Revenir en haut Aller en bas
Françoise

avatar

Messages : 1618
Date d'inscription : 23/07/2010
Age : 60
Localisation : Belgique - Tongeren

MessageSujet: Re: le blues de la jardinière   Mar 7 Fév 2012 - 17:38

Lo, magie de la photo.. .................. ils sont de l'an dernier...........

j'ai oublié d'en cueillir avant la vague polaire.. et là, ils hibernent EUX AUSSI..
Revenir en haut Aller en bas
http://www.noric.be/
Anne-Cécile

avatar

Messages : 119
Date d'inscription : 28/01/2012
Age : 40
Localisation : Mons (Belgique)

MessageSujet: Re: le blues de la jardinière   Mar 7 Fév 2012 - 18:38

chatou25 a écrit:
et pas de la business woman, que je ne suis pas Suspect

j'espère que vous comprendrez (et me pardonnerez) mon besoin d'épanchement...

Lo, en ces temps glaciaux, même mes chaussettes ne sont plus chaudes ! (surtout que j'ai déjà tendance à toujours avoir les pieds froids What a Face )

Et tout ce que tu me dis (ou écris) si gentiment, je me le dis aussi ! qu'il faut avoir de la patience...que cela prendra forme au cours du temps...simplement, je me fais (douloureusement) le constat que cela ne suffit pas ! Embarassed

Et vous, tous et toutes, avez-vous aussi connu des moments de découragement ? Comment avez-vous trouvé le courage/la volonté/le plaisir de continuer ?

j'aimerais bien que vous partagiez vos 'moments de solitude' si tant est que vous en ayez eu, bien sûr !

Perdre courage,je connais...Je ne peux plus exercer mon métier tant adoré..Je ne sais pas tjs jardiner seule...

Parfois,le matin,je ne peux plus marcher (fichue séquelle d'ne saloperie de maladie) ou je dois dormir car mes douleurs sont fortes..

Mais toujours,quand ça arrive,je me dis "tu es vivante" ,je pose les yeux autour de moi et il y a toujours un petit quelque chose qui me remonte le moral...

Ce matin,par exemple,c'était le lever du soleil en conduisant mon fils à l'école...Et puis,je suis aimée at soutenue et ça,c'est le top malgré les baisses de moral....

Revenir en haut Aller en bas
anne marie

avatar

Messages : 537
Date d'inscription : 17/07/2010
Age : 60
Localisation : Franche Comté - Est France

MessageSujet: Re: le blues de la jardinière   Mar 7 Fév 2012 - 20:53

Je suis d'accord avec tout ce qui a été dit !
Et particulièrement avec Lo quand elle parle de 15ans pour la maturité d'un jardin...
J'ai commencé ici il y a 13 ou 14 ans. Certaines plates bandes me semblent à présent à peu près réussies... non sans les avoir remaniées 3 ou 4 fois. D'autres, pourtant remaniées aussi, me paraissent mal équilibrées, maigrichonnes... Et je me promets régulièrement de les reprendre de bout en bout...
Donne encore un peu de temps à ton jardin. Suis le conseil de Simone et sème des annuelles faciles qui illumineront et rempliront.
Quant au thé avec Simone, vous pourriez faire chacune un bout de chemin et venir ici... je suis presque au milieu Wink
Revenir en haut Aller en bas
monikjeanne

avatar

Messages : 59
Date d'inscription : 02/08/2010

MessageSujet: Re: le blues de la jardinière   Mer 8 Fév 2012 - 9:36







Recette anti blues pour Chatou
Tu prends la photo 1 tu t'endors et tu te réveilles quelque secondes plus tard et tu as la photo 2
très amicalement
Revenir en haut Aller en bas
anne marie

avatar

Messages : 537
Date d'inscription : 17/07/2010
Age : 60
Localisation : Franche Comté - Est France

MessageSujet: Re: le blues de la jardinière   Mer 8 Fév 2012 - 9:53

Hello MJ Very Happy
excellente ta recette !
je m'en vais l'essayer aussi !
Revenir en haut Aller en bas
lo
Admin
avatar

Messages : 3041
Date d'inscription : 17/07/2010
Localisation : Seine Maritime

MessageSujet: Re: le blues de la jardinière   Mer 8 Fév 2012 - 10:40

MJ, ton message à lui seul est déjà un rayon de soleil

lo

_________________
dans la petite Sibérie normande
Revenir en haut Aller en bas
Françoise

avatar

Messages : 1618
Date d'inscription : 23/07/2010
Age : 60
Localisation : Belgique - Tongeren

MessageSujet: Re: le blues de la jardinière   Mer 8 Fév 2012 - 10:57

MJ extra ! c'est beau la magie !!!!!!!!

Note qu'en pleine canicule.. il m'arrive de regarder des photos d'hiver.. rien que pour me rafraichir..
Revenir en haut Aller en bas
http://www.noric.be/
chatou25

avatar

Messages : 228
Date d'inscription : 19/07/2010
Age : 58
Localisation : Isle sur le Doubs - 25 (Doubs)

MessageSujet: Re: le blues de la jardinière   Mer 8 Fév 2012 - 11:20

d'abord, merci à vous tous et toutes ! (avec une mention toute particulière pour notre MJ si rare maintenant )

Anne-Cécile, ta volonté et ton courage force mon admiration : je suis consciente de la chance de ne pas avoir de problèmes de santé particuliers et j'espère en remercier suffisamment la vie

Gisou et Anne-Marie, je crois que notre problématique est similaire : petits jardins, donc des choix forcément différents des grands (une lapalissade, n'est ce pas ?), des arbres qui doivent rester 'petits' et donc qui poussent....lentement (et aussi plus chers), des arbustes, etc....je vais pas vous refaire le film...

Laurent, Lo, Simone et tous (tes) les autres, vous apportez tous une réponse éclairée et ...différente, parce qu'il y a effectivement plusieurs facettes dans le jardinage (je vois bien celui-ci comme un diamant, tiens : jamais le même éclairage !)

Et sans doute, l'hiver est une saison propice aux coups de blues, certainement parce que le jardin dans sa 'nudité' y révèle son 'squelette' et que c'est là que l'on s'aperçoit le plus de ses erreurs ! Les autres saisons habillent avec plus d'élégance nos choix pas toujours satisfaisants

Et pour mes 'comparses' franc-comtoises, je ne suis pas contre, loin de là, d'une petite rencontre au coin d'un feu (même imaginaire...) et si Gisou veut se joindre à nous, on pourra faire la route ensemble
Revenir en haut Aller en bas
Gisou

avatar

Messages : 1295
Date d'inscription : 13/07/2011
Age : 56
Localisation : Alsace (près Mulhouse) - Z 7

MessageSujet: Re: le blues de la jardinière   Mer 8 Fév 2012 - 11:26

chatou25 a écrit:

Et pour mes 'comparses' franc-comtoises, je ne suis pas contre, loin de là, d'une petite rencontre au coin d'un feu (même imaginaire...) et si Gisou veut se joindre à nous, on pourra faire la route ensemble

En voilà une idée qu'elle est bonne ! Impatient flower
Revenir en haut Aller en bas
http://vertsdelires.com
anne marie

avatar

Messages : 537
Date d'inscription : 17/07/2010
Age : 60
Localisation : Franche Comté - Est France

MessageSujet: Re: le blues de la jardinière   Mer 8 Fév 2012 - 11:34

alors c'est dit ! on attend que le jardin se réchauffe un peu et vous arrivez à la maison pour un pique nique vite fait, puis papotage jardinesque (avec visites éventuelles de nos jardins, Simone et moi ? )
flower
voila encore une perspective qui me réjouit... Wave
Revenir en haut Aller en bas
Gisou

avatar

Messages : 1295
Date d'inscription : 13/07/2011
Age : 56
Localisation : Alsace (près Mulhouse) - Z 7

MessageSujet: Re: le blues de la jardinière    Mer 8 Fév 2012 - 11:42

anne marie a écrit:

voila encore une perspective qui me réjouit... Wave

Pas autant que nous ! Impatient sunny sunny
Revenir en haut Aller en bas
http://vertsdelires.com
chatou25

avatar

Messages : 228
Date d'inscription : 19/07/2010
Age : 58
Localisation : Isle sur le Doubs - 25 (Doubs)

MessageSujet: Re: le blues de la jardinière   Mer 8 Fév 2012 - 12:05

Yes ! cheers voilà une perspective qui me réjouit (aussi) flower

Gisou, Armelle serait du voyage ? (dis-moi oui, Andy....) (et je susi sûre que ni Anne-Marie, ni Simone ne verront d'inconvenient à (a)voir une fana -parce que je veux pas écrire "fêlée"- de jardin de plus, lol)
Revenir en haut Aller en bas
DIASCIA



Messages : 135
Date d'inscription : 17/07/2010
Age : 55
Localisation : Waterloo - Belgique

MessageSujet: Re: le blues de la jardinière   Mer 8 Fév 2012 - 12:16

Ah super, Chatou, je vois que le moral remonte !!!

Suis partante aussi, si une fêlée de plus ne vous fait pas peur. Tenez-moi au courant, hein !
Revenir en haut Aller en bas
http://lejardindediascia.blogspot.com/
Laure



Messages : 284
Date d'inscription : 17/07/2010
Localisation : Bruxelles

MessageSujet: Re: le blues de la jardinière   Mer 8 Fév 2012 - 12:33

Lo a écrit:
D'abord, j'ai toujours lu qu'il fallait quinze ans pour qu'un jardin soit mature.
Quinze ans si on a tout planté dès la première année, ouais
Donc moi je dirais: quinze ans par massif, si on ne se prend pas un coup de sang à le refaire à fond au bout de trois ou quatre ans ! Ça n'est jamais fini, jamais mature tout beau, toujours à refaire et à rectifier.

Ben Lo c'est pas fait pour réconforter.... peur peur devoir attendre 15 ans, faut être sûre de ne pas avoir la saute saute bougeotte! Eh oui le jardinage c'est une leçon de patience mais quand on est irrémédiablement de nature impatiente!? Ceci dit, Chatou, en faisant de bons choix (j'en ai vu des exemples), je suis persuadée qu'on peut obtenir des résultats plus que satisfaisants en quelques années. Et puis, cela a déjà été dit et c'est d'ailleurs une philosophie générale, ne jamais se comparer aux autres et trouver le plaisir autant dans le "faire" que dans le résultat. Et pour conclure, franchement tu as un très beau jardin.

Laure
Revenir en haut Aller en bas
Françoise

avatar

Messages : 1618
Date d'inscription : 23/07/2010
Age : 60
Localisation : Belgique - Tongeren

MessageSujet: Re: le blues de la jardinière   Mer 8 Fév 2012 - 14:26

Oui Laure, en attendant le reste, il y a les annuelles...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.noric.be/
monikjeanne

avatar

Messages : 59
Date d'inscription : 02/08/2010

MessageSujet: Re: le blues de la jardinière   Mer 8 Fév 2012 - 17:15







contre l'ataxie hiverno-jardinesque donnant le blues à l'âme rien que tel que des photos en bleu
Bonne bluethérapie gentlees et gentils membres duJarduweb
Revenir en haut Aller en bas
Simone

avatar

Messages : 1688
Date d'inscription : 30/10/2010
Age : 70
Localisation : jardin en franche-comté

MessageSujet: le blues de la jardinière   Mer 8 Fév 2012 - 19:00

Alors, à bientôt les filles, quand vous voulez cheers je me réjouis déjà Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
lo
Admin
avatar

Messages : 3041
Date d'inscription : 17/07/2010
Localisation : Seine Maritime

MessageSujet: Re: le blues de la jardinière   Mer 8 Fév 2012 - 19:09

Laure a écrit:
Ben Lo c'est pas fait pour réconforter.... peur peur devoir attendre 15 ans
Ce n'est pas moi qui le dit, s'pa Rolling Eyes Mais je l'ai souvent lu.
Et puis comme on dit souvent aussi qu'un jardin après plusieurs années "se ferme", c'est à dire que les arbres et arbustes ont trop poussé et cachent la lumière aux vivaces et aux rosiers, etc.... on ne s'en sort plus !!!!!

Tailler, diviser, contenir, arracher, déplacer....... Arracher ...... Courir ...... Semer ...... Courir ....... Arroser
Moi je préfère laisse rgrandir, tailler pour préserver la forme, et profiter de l'ombre qui s'étend pour introduire de nouvelles plantes.
Bon, et puis c'est pas grave parce que j'arrête les rosiers. J'ai d'ailleurs un tout nouvel Epimedium slove

lo

_________________
dans la petite Sibérie normande
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: le blues de la jardinière   

Revenir en haut Aller en bas
 
le blues de la jardinière
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» le blues de la jardinière
» Jardinière régulièrement occupée
» Coup de blues
» gros coup de blues
» Pâtes, sauce jardinière

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jardiweb@Floralbum :: Jardiweb :: Forum général-
Sauter vers: